Le grand architecte de l'univers

Du symbole à la fracture

Auteur(s) :

Éditeur :

Paru le : 04/04/2011

 

Le grand architecte de l'univers
17.10 €

Symbole majeur de la Franc-maçonnerie, le Grand Architecte de l’Univers apparait dès le XVIe siècle pour représenter Dieu. Dans la maçonnerie naissante du XVIe siècle, il apparait comme le plus petit commun dénominateur métaphysique mais, pour l’immense majorité des maçons, il est clairement le Dieu de la Bible.

Pour Newton, savant de la modernité en même temps que bibliste passionné , il est vu comme Grand horloger et mathématicien. Au dieu trinitaire des chrétiens s’oppose ce « dieu un ».

Mais, chacun allant au ciel par le chemin qui lui plait comme l’écrit Voltaire, ce concept commode admet toutes les définitions, chacun y projetant ses propres croyances, jusqu’à celle , la plus souple d’un principe créateur non défini.

La référence au GADLU est, en tout cas, obligatoire jusqu’en 1877 , dans toutes les loges de toutes les obédiences. C’est à cette date que , en France, le GODF, rompra avec cette obligation, posant les bases du principe de la liberté de conscience absolue.

Aujourd’hui encore, cette fracture sépare les obédiences dites «libérales » des obédiences qui, clairement, affirment que le GADLU est le Dieu révélé de la bible.

A travers l’histoire de ce symbole, c’est toute l’histoire de l’évolution des idées menant à notre « modernité » qui est ainsi tracée.

Préface de Yves Hivert-Messeca

Sujets :


L'AUTEUR


Robert Kalbach. Le Grand Architecte de l'Univers, du symbole à la fracture.Né à Paris, Robert Kalbach a passé une bonne partie de sa vie à La Rochelle où il réside. Directeur de l'Institut d'Études Françaises pour étudiants étrangers de La Rochelle de 1967 à 1982, il exerce parallèlement les fonctions d'adjoint au Maire de La Rochelle, chargé des affaires culturelles et internationales de 1976 à 1983. Nommé à l'Ambassade de France à Vienne, Autriche (1982-1986), il contribue à l'organisation de l'exposition "Vienne 1900" présentée en 1985 à Vienne et en 1986, à Paris, au Centre Pompidou.

De 1988 à 1993, il occupe les mêmes fonctions à l'Ambassade de France à Berlin-Est, ex-RDA où il contribue aux manifestations du bicentenaire de la Révolution Française. Après quoi il retrouve Paris où il achève sa carrière. Depuis lors, il consacre son temps à l'écriture et à diverses activités culturelles et continue d'oeuvrer aux relations entre la France et l'Allemagne en qualité de conseiller près la Commission de coopération Franco-Allemande.

Il est l'auteur avec Jean-Luc Gireaud de Quand le Dogme chassa la Lumière aux Editions du Pierregord (2011).


DONNÉES TECHNIQUES


Pages212
ISBN9782858296804

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *