La Franc-Maçonnerie Swedenborgienne

Auteur(s) :

Éditeur :

Paru le : 25/11/2015

 

La Franc-Maçonnerie Swedenborgienne
25.00 €

Au tout début du XXe siècle, Papus (le Dr Gérard Encausse) édifie à Paris un temple maçonnique singulier, sous le titre distinctif INRI, administré par une Grande Loge swedenborgienne de France. On y pratique le rite primitif et originel, dit rite swedenborgien, dont l’Anglais John Yarker, grand hiérophante du rite de Memphis-Misraïm, assume également la grande maîtrise générale. Papus, jusqu’en 1916, puis Téder (Charles Détré), jusqu’en 1918, seront les grands maîtres successifs de la Grande Loge swedenborgienne de France qui ne leur survivra pas.

Réservé aux maîtres maçons, le rite primitif et originel comprend trois hauts grades : Illuminé franc-maçon ou Frère vert, Sublime franc-maçon ou Frère bleu et Parfait franc-maçon ou Frère rouge. Leurs rituels, riches en détails symboliques, ont été traduits de l’anglais par Téder. Serge Caillet les tire aujourd’hui de l’oubli, d’après le manuscrit conservé à la Bibliothèque municipale de Lyon.

Dans son étude liminaire, Serge Caillet nous conte la petite histoire du rite swedenborgien. Il y rappelle l’influence d’Emanuel Swedenborg sur les maçons illuministes de la fin du XVIIIe siècle, comme Benedict Chastanier et le marquis de Thomé. D’autres, comme le théosophe d’Avignon Antoine-Joseph Pernéty ou le théurge inconnu Martines de Pasqually ont été injustement accrochés dans l’arbre généalogique du rite primitif et originel, fondé par un certain Samuel Beswick au XIXe siècle.

Ces rituels, publiés pour la première fois en langue française, sont un témoin essentiel de la franc-maçonnerie swedenborgienne, qui participa du grand mouvement occultiste de la Belle Epoque.

Sujets : , ,


L'AUTEUR


Après avoir été marqué dans son adolescence par l’œuvre de Jacques Bergier. Serge Caillet a été l’élève et le collaborateur de Robert Amadou.

Auteur de nombreux ouvrages, depuis 1983, il a consacré l’essentiel de ses travaux aux rites occultistes ou illuministes de la franc-maçonnerie, notamment à la franc-maçonnerie égyptienne dont il a retracé l’histoire et publié des rituels, et plus récemment, à la franc-maçonnerie swedenborgienne. Il a étudié l’histoire, la doctrine et les rites de l’Ordre des chevaliers maçons élus coëns de l’Univers et du martinisme, de la Belle Époque jusqu’aujourd’hui. On lui doit aussi une étude des mouvements néo-templiers (notamment l’Ordre rénové du Temple) et des courants rosicruciens présents au sein de la Fédération universelle des ordres et sociétés initiatiques (FUDOSI).

Il a également mis en lumière quelques grandes figures de l’ésotérisme comme Martinès de Pasqually (1710 ?–1774), Antoine-Joseph Pernety (1716-1796), Fernand Rozier (1839-1922), et Nizier Philippe (1849-1905).

Depuis 2007, il tient sur Internet le bloc-notes d’un historien de l’occultisme, essentiellement consacré à l’actualité de l’histoire de l’occultisme.


DONNÉES TECHNIQUES


Pages216
Format2 x 23.8 x 15.8 cm
Poids358 g
ISBN9782916280240

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *