La Franc-Maçonnerie sous l'Empire

Un âge d'or ?

Auteur(s) : , , ,

Éditeur :

Paru le : 29/03/2007

 

La Franc-Maçonnerie sous l'Empire
18.25 €

En 1804, les classes moyennes qui avaient fait la Révolution se rallient massivement à l'Empire. Elles voient dans Napoléon le garant des acquis de 1789 sur le plan juridique et économique.

L'Empereur apparaît comme un rempart contre le retour des Bourbons et de l'Ancien Régime, mais aussi contre les excès de 1793 et la pression des classes populaires. La bourgeoisie qui peuplait les loges dans les années 1780 recommence à maçonner dès 1800-1802. A partir de 1804, le Grand Orient, protégé et contrôlé par le nouveau gouvernement, connaît un vif essor.

Sous la houlette de Cambacérés son état-major comprend alors presque tous les dignitaires de l'Empire. En 1810, il réunit près de 1200 loges dans les 130 départements français !

Si les liens entre la Franc-maçonnerie et le régime napoléonien sont souvent mis en avant par l'historiographie, la nature précise de cette relation étonnante reste largement à explorer.

Sujets :


L'AUTEUR


Yves Hivert-Messeca après des études secondaires dans le Var en France, puis des études supérieures à Nice (université UER Lettres), Aix-en-Provence (I.E.P.) et Paris (E.P.H.E./Sorbonne & Institut protestant de théologie), mène un carrière d'enseignant de 1975 à 2011 dans divers établissements secondaires, notamment le Lycée Masséna à Nice.

Sous la direction du professeur André Nouschi (Nice), il soutient une thèse de 3e cycle en 1989, puis en 1992 une thèse d'État (rapporteur : le professeur Bruno Etienne, Aix) sur La franc-maçonnerie en Provence du Consulat à 1940.

Comme post-doctorant (Charles Fauvety et la religion laïque), il sera associé au Groupe Sociologie, Religions, Laïcités (GRSL) E.P.H.E.-Paris-Sorbonne.

En 2011, il devient professeur honoraire, mais continue ses travaux de recherche dans divers domaines des sciences humaines de l'histoire et de la sociologie de la franc-maçonnerie comme fait social et culturel, dans l'histoire et la sociologie du protestantisme français (XIXe et XXe siècles); les approches de la religion civile et de l'œuvre de Charles Fauvety 1813-1894 ; de l' histoire des idées politiques, notamment de la laïcité; des approches de la sociabilité démocratique; des approches du symbolique; des approches du fait initiatique).

Il travaille notamment à préciser la notion de maçonnologie en faisant de la franc-maçonnerie, un fait social et culturel global à analyser comme un autre phénomène par les méthodes croisées des sciences humaines. Il s'intéresse également à l'histoire et à la sociologie du protestantisme français au XIXe siècle, au symbolique et à l'imaginaire socio-politique et à la laïcité.


DONNÉES TECHNIQUES


Pages297
Format1.6 x 21.2 x 14 cm
Poids200 g
ISBN9782844544810

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *